La fin des travaux et le départ de Tanahberu

Nouveau : Nitrox à bord du Jakaré !

1 Août 2018 | Actualités, Nitrox

Nitrox = NITRogen + OXygen.

C’est un mélange d’air suroxygéné, où le pourcentage d’oxygène est supérieur à 21%.

Celui-ci est réalisé avec un air enrichi en O², et appauvri en azote, cela permet de réduire la charge en azote et donc d’avoir une plongée plus sécurisée (moins d’accident de désaturation), ainsi que de diminuer la fatigue.

Il y a donc un matériel spécifique à l’utilisation du Nitrox, et peut être différencié du matériel « air » grâce à ses couleurs jaune et vert.

Il peut s’utiliser dans le monde entier, et beaucoup d’organisations en France et dans le monde ont des formations pour l’utilisation du Nitrox.

On peut également parler de Nitrox 36 si la concentration de celui-ci est supérieur à 36% en oxygène, en plongée le mélange contiendra entre 22% et 40% d’oxygène.

Le Jakaré vous propose à partir d’Octobre 2018 les plongées Nitrox à bord, pour des plongées plus longues, plus sécurisée et moins fatigantes.

L’équipement spécifique NITROX du Jakaré est simple et fiable, il comprend des bouteilles de 40 litres de pure Oxygène et un système de mesure de pression et de proportion des gaz du mélange.

Le Nitrox à bord du Jakaré est un Nitrox EAN, ce qui signifie qu’il est enrichie en O² jusqu’à 40% au lieu de 32% habituellement.

Les avantages de la plongée Nitrox :

  • Courbe de sécurité plus longue avec une même profondeur
  • Des paliers moins long (même durée de plongée)
  • Intervalles de surface moins longs
  • Donc plus de plongée et moins de paliers
  • Par conséquent, on se fatigue moins
  • Attente moins longue avant de prendre l’avion
  • Accessible dès le niveau 1 et dès l’âge de 16 ans

Les inconvénients de la plongée Nitrox :

  • Certaines contraintes liées à la toxicité de l’oxygène
  • Contraintes matérielles = comptabilités oxygène, équipements
  • Station de gonflage + techniciens utilisés
  • Planification très poussée des plongées, en fonction de l’analyse du mélange et du profil du plongeur